FAMILLE BOYER – 2018

En marge du 95e Congrès général de l’Union des producteurs agricoles, la Fondation de la famille terrienne a remis à la famille Boyer de Vaudreuil-Dorion, le titre de Famille agricole 2019. La famille de Pauline Ménard et Denis Boyer, de la région de la Montérégie, oeuvre en production laitière et céréalière.

La famille Boyer de de Vaudreuil-Dorion proclamée 63e famille agricole

HISTOIRE DE LA FAMILLE BOYER

Pauline Ménard et Denis Boyer ont pris la relève de la ferme après s’être mariés en 1960. Leurs sept enfants ont rapidement été impliqués dans les travaux quotidiens de la ferme. Le début de l’élevage Holstein pur-sang, avec le préfixe Denboy au début des années 80, suscite grandement l’intérêt des garçons pour l’élevage. Au cours de cette période, Guy, Alain, Danielle et Sylvain commencent à exhiber des génisses et des vaches lors de compétitions pour jeunes éleveurs, développant ainsi une passion pour l’amélioration génétique et les croisements. La ferme laitière actuelle, exploitée depuis 1991 par Alain Boyer et Suzanne Dufresne, en est à sa 3e génération sur le même site.

Depuis le transfert de la ferme à Alain et Suzanne, sous le nom de la Ferme Vaudal inc., le troupeau a continué de progresser, comme en témoigne l’amélioration de la moyenne de production par vache et les résultats de classification pour la conformation. En 2012, c’est la consécration avec l’obtention du titre de Maître-Éleveur d’Holstein Canada. Depuis, la ferme a reçu plusieurs mentions et honneurs pour la qualité de son cheptel, dont la Médaille de bronze de l’Ordre du mérite agricole en 2015.

Alain et Suzanne se préparent maintenant au transfert de la ferme à la quatrième génération grâce à l’implication de leur fille Véronique et de son conjoint Jérémie Mercier. Les jumelles Carole et Chantal oeuvrent aussi dans le secteur agricole. Chantal est copropriétaire avec son conjoint d’une ferme maraîchère et céréalière à Saint-Damase, avec 170 ha de citrouilles et de maïs sucré, en plus d’être impliquée dans la commercialisation de ses produits. Carole s’implique dans l’entreprise de son conjoint, la Ferme avicole A. Choquette, à Saint-Paul-d’Abbotsford. L’entreprise, en production de dindons, commercialise une partie de l’élevage par le biais de son abattoir, et met en vente ses produits à sa boutique. La Ferme Choquette a fait rayonner l’agriculture par son passage à des émissions télé et par l’accueil de classes professionnelles spécialisées en boucherie, permettant aux étudiants d’en savoir davantage sur le milieu de vie des animaux de ferme et les procédés d’abattage.

Guy, Danielle et Sylvain travaillent tous dans le domaine agricole depuis de nombreuses années. Guy, travaille depuis plus de 36 ans pour Lactanet et Sylvain a travaillé pendant 25 ans dans le réseau La Coop fédérée avant de se joindre au Ciaq en 2014. Tous ont fait des études postsecondaires et cinq sont diplômés de l’Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe; Danielle en médecine vétérinaire (grands animaux) et Ghislaine, comme technicienne de laboratoire. Parmi les 20 petits-enfants, plusieurs sont diplômés en agriculture ou étudient dans le domaine et se préparent à reprendre les guides des quatre entreprises agricoles. La famille Boyer a réellement fait de l’agriculture son mode de vie.

Pour valoriser l’agriculture, la Ferme Vaudal inc. a participé à la première édition des Portes ouvertes des fermes en 2003 et plusieurs membres de la famille ont ensuite collaboré comme bénévoles pour d’autres fermes participantes.

 

On accueille régulièrement des groupes de visiteurs (producteurs, étudiants et groupes de l’étranger) à la Ferme qui a de plus participé à des émissions de télévision, dont Arrive en campagne en 2018. Suzanne, la conjointe d’Alain, a rencontré plus de 1 000 jeunes de troisième et quatrième année des écoles de Vaudreuil-Soulanges afin de les initier à l’agriculture et à la production laitière.

Pour la famille Boyer, le respect des autres, de soi-même et de l’environnement dans lequel chacun évolue est essentiel. Le dépassement de soi par l’implication et le travail soutenu est une caractéristique commune, tout comme l’entraide… si Alain et Suzanne doivent s’absenter de la ferme, les membres de la famille viennent donner de leur temps pour les remplacer. De plus, chacun des sept enfants s’est impliqué dans divers organismes, particulièrement dans les clubs d’élevage ou différents comités du secteur laitier.

Pour les membres de la famille, les sports, les loisirs et les voyages sont importants pour l’équilibre entre le travail et la famille. Denis et Pauline ont montré l’exemple en prenant des week-ends de congé et en laissant les commandes de la ferme aux enfants. Malgré la distance, les rencontres familiales sont régulièrement organisées en tenant compte des horaires de la ferme laitière.
Toutes les entreprises agricoles familiales ont l’environnement à coeur. On y porte attention tant par la conservation des bordures de champs à l’état naturel, créant un refuge où la flore et la faune peuvent prospérer, que par l’élimination d’insecticides et de fongicides aux champs et la réduction de l’utilisation d’engrais de synthèse avec l’utilisation judicieuse d’engrais de ferme, la rotation des cultures, les travaux de drainage et de nivellement des terres pour améliorer la productivité des sols et minimiser les risques de compaction, l’utilisation d’engrais vert et par une meilleure valorisation des fumiers à travers les cultures traditionnelles de maïs, de blé et de soya.

La Ferme Vaudal a conservé sa dimension humaine. Alain et Suzanne se sont fixé des objectifs, tant en classification qu’en production pour les vaches, et la ferme a reçu plusieurs certificats de distinction pour la qualité de son lait. Les vaches vont au pâturage durant l’été ce qui donne une excellente longévité au troupeau et permet d’économiser beaucoup de temps de travail puisque les vaches s’y nourrissent d’elles-mêmes et assurent la fertilisation dans les pâturages. Tous ces éléments font en sorte que l’entreprise est en excellente santé financière.

Les membres de la famille Boyer se distinguent par leur implication et leur passion pour l’agriculture. Une passion transmise aux générations qui suivent et aux gens de l’extérieur. Par leur passion, leurs efforts tournés vers l’excellence dans leurs domaines respectifs et leur implication à divers niveaux, tous sont devenus des ambassadeurs de l’agriculture et présentent celle-ci sous un jour empreint de dynamisme. De quoi donner à tous l’envie d’embarquer!

LES FAMILLES LAURÉATES DEPUIS 1957

COMMUNIQUEZ AVEC NOUS

La Fondation de la famille terrienne

555, boul. Roland-Therrien,
bureau 100
Longueuil, Québec, J4H 2Y9

Téléphone : 450 679-0530,
poste 8518
Courriel : info@familleterrienne.org