FAMILLE ALBERT DESCHÊNES ET
MARIE DUBÉ – 1968

La famille Deschênes perpétue une longue tradition terrienne. Les ancêtres quittent La Rochelle en France en 1646. Ils sont à Saint-Jean-Port-Joli depuis 1760 et la propriété actuelle du 2e rang, où passe la rivière Trois-Saumons, est occupée depuis 1860.

Albert, le lauréat, meurt malheureusement avant de recevoir l’hommage que lui rend la Fondation de la famille terrienne. Marie, son épouse, et leurs onze enfants vivants, partagent donc l’honneur ensemble.

Dans les temps difficiles des années ’30, le couple ne peut se permettre de pousser aux études que les quatre enfants qui se destinent au service de l’Église. Mais l’exemple, l’effort et l’esprit d’initiative permettront de donner aux autres le sens des vertus familiales et de la réussite en agriculture.

C’est ainsi que la quasi-totalité de ces derniers sont directement engagés en agriculture ou dans un secteur connexe. La famille Deschênes est de tous les mouvements du milieu et ne refuse jamais de responsabilités aux divers niveaux de la société. Les filles, pour leur part, sont toutes institutrices et collaborent sans cesse aux succès de la famille.

LES FAMILLES LAURÉATES DEPUIS 1957

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

COMMUNIQUEZ AVEC NOUS

La Fondation de la famille terrienne

555, boul. Roland-Therrien,
bureau 100
Longueuil, Québec, J4H 2Y9

Téléphone : 450 679-0530,
poste 8518
Courriel : info@familleterrienne.org