FAMILLE PIERRE GUINOIS ET
AUGUSTINE GALBRAND – 1963

Tous deux Bretons d’origine, ils arrivent au Canada en 1888. Après une période difficile, on les retrouve, en 1900, à Montréal, mariés depuis quatre ans. En 1908, Pierre achète «sa ferme» à Côte-Saint-Michel, un terrain bas, marécageux, situé au nord de l’île de Montréal.

« Encore d’autres qui viennent crever de faim sur les terres noires », dira-t-on. Bien au contraire, c’est le début d’une grande réussite en cultures maraîchères. Pierre fut d’ailleurs un des pionniers de l’Association des jardiniers-maraîchers de Montréal. Plus tard, urbanisation oblige, c’est dans la grande région de Napierville, à Saint-Rémi et à Sainte-Clotilde-de-Châteauguay que s’installera la famille.

Chez les Guinois, comprenant les enfants, les petits-enfants ainsi que leurs conjoints, l’esprit de famille est des plus développés et l’engagement social fait partie de la vie. En 1963, à l’exception de deux religieuses, tous les enfants et 28 des 72 petits-enfants sont agriculteurs et exploitent des fermes maraîchères.

 

« Pierre Guinois, que les Montréalais surnommaient à juste titre « monsieur céleri »,
a su monter avec sa famille une entreprise
dont le succès a largement dépassé les frontières. »

LES FAMILLES LAURÉATES DEPUIS 1957

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

COMMUNIQUEZ AVEC NOUS

La Fondation de la famille terrienne

555, boul. Roland-Therrien,
bureau 100
Longueuil, Québec, J4H 2Y9

Téléphone : 450 679-0530,
poste 8518
Courriel : info@familleterrienne.org